121

ESTIMATION: 500 / 800 €

Mohammed KHADDA, né en 1930 à Mostaganem et mort en 1991 à Alger est un peintre, sculpteur et graveur algérien. Il est considéré comme l’un des fondateurs de la peinture algérienne contemporaine et l’un des principaux représentants des peintres du signe. De 1953 à 1961, le peintre séjournera à Paris où il visite galeries et musées et prend des cours de dessins à l’Académie de la Grande Chaumière. Il participera à de nombreuses expositions collectives et salons dont celui des réalités nouvelles. Après son retour en Algérie il ne cessera d’échanger artistiquement avec la France ou il participera en 1989 à l’exposition inaugurale des collections permanentes de l’Institut du monde Arabe. Après sa mort, de nombreuses rétrospectives de son oeuvre ont été organisées à Paris et Alger. Dès 1954, Mohammed Khadda se détache de toute figuration réaliste qu’il considère trop éloignée de l’art maghrébin. Son abstraction s’appuie sur la typographie et les motifs arabes – Ecole du Signe

Mohammed KHADDA (XX°)
Frêne
Aquarelle
Signée en bas à gauche
Tableau probablement présenté lors de l’exposition consacrée à l’artiste à l’Institut du Monde Arabe en mars 1996
49.5 x 25 cm.